Accueil > Programme > Archives des années passées > Rubrique modèle > Une après-midi qui inaugure bien cette année jubilaire !

Une après-midi qui inaugure bien cette année jubilaire !

le 3 décembre 2005

Nous avons particulièrement goûté :

  • La joie de se retrouver entre amis ignatiens et " sympathisants " dans une atmosphère de fête, familiale, simple.
  • L’actualité d’Ignace, de Pierre Favre et de François Xavier nous a été présentée de manières diverses, avec beaucoup de simplicité. Merci pour ces témoignages personnels.
  • Les groupes de partage ont fonctionné différemment selon les personnes qui les composaient. Les témoignages entendus ont permis de bons échanges ; quelqu’une a exprimé ce qu’elle avait perçu sur le soutien réel de la vie communautaire pour tenir dans la foi. Et combien être amis dans le Seigneur, le vivre permet de rester fidèles à l’alliance.
  • La découverte de Pierre Favre, ses tâtonnements concernant sa vocation, a rejoint l’un d’entre nous, lui faisant découvrir que dans sa famille, sa fille vivait les mêmes incertitudes. Pour une troisième, ce fut la joie de voir combien Ignace peut aider de gens encore aujourd’hui dans leur vie quotidienne.
  • La messe a été une ouverture sur plus large que le groupe que nous formions puisque nous nous sommes retrouvés avec le MEJ, la communauté paroissiale du samedi soir et des gens de passage : grande assemblée chantante, variée. Les prêtres étaient nombreux.
  • Le pot après la messe a bien montré l’ambiance qui régnait : la joie de se retrouver.

 

Oui nous sommes amis dans le Seigneur, l’année du jubilé ignatien est lancée en beauté à Toulouse.

1 Message

  • Une après-midi qui inaugure bien cette année jubilaire ! Le 21 janvier 2006 à 10:03, par Florence CORPET, cvx

    Oui, c’était vraiment une grande joie de retrouver tous ces amis de la famille ignatienne de Toulouse, mais aussi du Tarn ou même de plus loin ; l’occasion aussi de découvrir des nouveaux venus.

    Ce qui ma le plus frappée, c’est la vie de Pierre Favre que je ne connaissais pas, son incapacité pendant longtemps à nommer son désir, puis sa vie de "serviteur inutile", sa continuelle recherche du sens de ses actions et de celles des autres autour de lui.

    Merci à tous ceux qui ont permis la réussite de cette fête : organisateurs et participants !

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest