Accueil > Présentation des Coteaux-Païs > Vie du Centre > Un nouveau aux Coteaux Païs : Jean-Marc Furnon

Un nouveau aux Coteaux Païs : Jean-Marc Furnon

Jean-Marc FURNON, sj

logoEntré au noviciat de la Compagnie en 1971, après une retraite avec le Père Jean Bru alors maître des novices, j’avais 22 ans et terminé une licence de sociologie. Etudes habituelles à Paris au Centre Sèvres que nous inaugurions.

1981, ordonné prêtre à St Ignace à Paris par le cardinal Lustiger.

1982, aumônier d’étudiants en médecine au CHU de Cochin et directeur du Centre Laennec à Paris ; je découvre des étudiants attentifs à la souffrance, l’eucharistie, la foi, la prière, la vie d’une communauté. 1988, envoyé au Centre spirituel de Manrèse, je plonge dans le travail des exercices à temps plein. Jusque là j’avais suivi des sessions (Gouet, Demoustier…) et animé des retraites pour des jeunes avec les Pères Michel Bureau et Jean Dravet. A Manrèse, j’aurai la chance d’être formé au contact des Pères de Varine, Gouvernaire, Laplace, Giuliani. Alors que Manrèse accueillait beaucoup de retraitants, nous étions convaincus qu’il fallait aussi proposer les exercices à des personnes qui nous paraissaient pouvoir y trouver du fruit.

1998, année sabbatique : au Honduras, dans une paroisse rurale je découvre une Eglise qui vit avec peu de prêtres grâce à de jeunes pères de familles agriculteurs « délégués de la Parole » en campagne et des femmes en ville. Au retour j’ai la chance de participer aux cours de l’ISL de Paris (institut supérieur de liturgie).

1999, c’est l’église saint Ignace – l’église des jésuites à Paris- à côté du Centre Sèvres. L’occasion de développer la Messe qui prend son temps (la MT), d’accompagner la croissance du MEJ, de pratiquer l’écoute pastorale et l’accompagnement, de découvrir avec joie la relation vivante et personnelle avec une « assemblée chrétienne », d’engager une seconde rénovation de l’espace liturgique, après celle entreprise par les Pères Gelineau, Gouet et Tézé en 1961.

2007, année sabbatique à Jérusalem : saint Jean, le pays, le cardinal Martini. J’arrive avec joie à Toulouse, dans un sud-ouest que je découvre, pour le service des Eglises locales grâce aux Coteaux-Païs et de la Compagnie dans sa mission et sa communauté. Je souhaite aider des chrétiens à vivre une rencontre personnelle avec le Christ grâce aux exercices spirituels. Je désire pouvoir soutenir l’Eglise qui cherche à vivre et à célébrer son Seigneur avec moins de moyens qu’autrefois. J’espère trouver un chemin avec d’autres pour soutenir la relation « père-fils » au cœur du partage de la foi, après avoir été touché par la pratique des juifs croyants en Israël.

 

1 Message

  • Un nouveau aux Coteaux Païs : Jean-Marc Furnon Le 4 novembre 2008 à 16:23, par Monteillet Pierre

    Bonjour Père Jean-Marc Furnon !!!

    J’ apprends votre arrivée dans le Sud-Ouest !!!

    J’ avais effectué une retraite avec vous et le Père Jean de Longeaux à Paris en 2001 au Centre St Ignace.

    Au plaisir de vous revoir !!!!

    Pierre Monteillet

    Répondre à ce message

Commenter ou questionner

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest