Accueil > Présentation des Coteaux-Païs > Equipes locales > Coteaux-Païs Pau > Document : Coteaux-Pyrénées réseau des années 2004-2009 > Rencontre des Relais locaux

Rencontre des Relais locaux

9 décembre 2006

l’Équipe Coteaux-Païs Pau

Une journée de rencontre des relais locaux des Coteaux-Pyrénées pour évaluer les deux années de développement du réseau et envisager le temps qui vient. Un temps heureux !

2 ans après !!!

Nous étions 17 relais locaux à nous retrouver à Lourdes le samedi 9 décembre. Cette rencontre était importante pour notre réseau Coteaux-Pyrénées qui n’a que deux ans d’existence. C’est en effet le 30 novembre 2004 que nous nous sommes retrouvés à Lourdes une vingtaine de personnes, de la Communauté Vie Chrétienne, de plusieurs congrégations ignatiennes, des jésuites de Pau, et des membres du Conseil d’animation des Coteaux-Païs, pour créer une équipe locale. Cette rencontre avait été précédée par plusieurs mois de réflexion et de discernement. Marie-Dominique Corthier, directrice des Coteaux-Païs, qui avait été là il y a deux ans, retenue pour l’animation d’une formation, n’a pu être des nôtres pour fêter nos 2 ans.
 
Nous avons commencé par une présentation des Coteaux-Pyrénées, puis par une évaluation.


Evaluation des activités de Coteaux-Pyrénées
 
Nous sommes encore dans les commencements, c’est fragile, mais avec un fondement qui se renforce de jour en jour. 2 ans ce n’est pas beaucoup, pourtant le réseau s’est beaucoup développé. Des 11 relais locaux au départ nous sommes passés à 30. Et cela est essentiel car non seulement les activités de Coteaux-Pyrénées sont davantage connues, mais nous sommes de plus en plus connus sur les diocèses, et les paroisses. 
 
Depuis le lancement des Coteaux-Pyrénées nous avons animé deux retraites d’initiation aux Exercices, deux haltes spirituelles, deux retraites dans la vie (Carême), une retraite individuellement accompagnée en collaboration avec le Centre de l’Assomption, et une formation « Accueillir, écouter, accompagner ». Ce n’est pas beaucoup, mais cela a touché 103 personnes.
 
Carême 2004 – 43 retraitants
Carême 2005 – 39 retraitants
AEA 2005-2006 – 24 participants
 
Je ne compte pas les quatre haltes spirituelles paroissiales au nord du diocèse de Tarbes-Lourdes, dont on peu cumuler facilement 290 personnes (relectures des engagements pastoraux, parcours bibliques et intelligence de la foi, soirées à thème et de discernement, temps d’oraison guidée, etc.)
 
Si on exclu celles-ci, lorsqu’on regarde l’ensemble des activités et des formations, la région paloise contribue à 60 % des participants, et Bayonne près de 30 %. Sur Pau nous bénéficions de la fécondité apostolique de la communauté jésuite locale dans les années précédentes.
 
Ce qui est aussi intéressant c’est de noter aussi que lors de la deuxième retraite de Carême 2/3 des personnes étaient proches de la spiritualité ignatienne (1/3 du total de CVX), et 1/3 découvraient cette spiritualité. Ce qui était nouveau par rapport à l’année antérieure. Cela s’est confirmé dans les autres propositions de retraites. On touche donc au-delà de notre famille spirituelle.
 
Cela est heureux puisque notre seul désir est d’aider à entrer en relation avec le Christ, faire expérience de rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Et non pas faire des ignatiens. Certains peuvent peut-être trouver dans les Exercices Spirituels une manière de suivre le Christ qui les fait vivre, c’est heureux, mais d’autres peuvent par ce chemin être aussi aidés à approfondir leur propre spiritualité, c’est aussi heureux. Cela rend possible des collaborations avec d’autres familles spirituelles, pour être ensemble au service de la mission du Christ, par exemple avec Tournay.
 
Nous avons eu cependant quelques difficultés lors de cette rentrée et avons dû annuler une retraite, une halte spirituelle, et la formation AEA. Il y a des explications dues parfois à la communication, mais surtout (AEA), à l’horaire et au lieu de l’animation. Les rencontres en soirée pour un territoire si étendu ne favorisent pas la participation : la formation passera en journée (samedi) dans le programme 2007-2008.
 
Le lieu des activités est à repenser. Cela concerne la région Béarn-Bigorre. Nous avons peu à peu centralisé nos activités sur Lourdes, par facilité, mais aussi parce que nous avons une infrastructure et un parc agréable pour les rencontres. Cependant il y aurait peut-être à repenser cela vu que notre public vient surtout de la région de Pau – où la communauté jésuite s’est longtemps investie. Ne pourrions-nous pas garder les journées de haltes spirituelles et de retraites sur Lourdes, et les soirées sur Pau ? 
 
Il y aurait sûrement beaucoup d’autres choses à dire mais je vous laisse l’occasion de le faire cet après-midi.
 
 
 
Après le repas festif avec les nombreuses spécialités culinaires de chacun, et après une présentation de la manière de procéder pour la relecture chacun est parti pour un temps de prière et de discernement. Suite au discernement personnel les relais locaux se sont retrouvés en trois secteurs : Bayonne / Béarn / Bigorre.
 
Evaluation des relais locaux :
 
Tous ont souligné les liens créés dans le réseau et la dynamique que cela suppose pour la famille ignatienne. De même la proximité plus grande des propositions ignatiennes et de la formation est heureuse. On a souligné aussi la répercussion des propositions de Coteaux-Pyrénées au-delà des participants, et en particulier sur les diocèses.
 
Beaucoup a été dit sur la communication. Les tracts ne sont pas diffusés assez tôt. Certains ont demandé qu’ils puissent apparaître plusieurs mois avant et qu’il y ait un rappel. Pour la formation AEA dès le mois de juin. Il a été souligné aussi l’importance de la présentation des tracts en fonction du public visée.
 
Il a été aussi souligné que sur le site web des Coteaux-Païs n’apparaissaient pas suffisamment clairement les propositions du réseau pyrénéen et il a été proposé qu’il y ait une entrée directe à Coteaux-Pyrénées, sur la page de garde, qui renvoie à l’ensemble des propositions locales. www.coteaux-pais.net
 
La plupart ont souligné la méconnaissance des relais entre eux et l’importance d’un plus grand lien, même si cela est davantage le cas sur le secteur Bayonne. De même il a été souligné le peu de retour sur la situation du terrain qui pouvait être faite avec l’équipe de coordination. A l’unanimité il apparaît que les correspondants locaux doivent animer davantage les relais locaux de leur secteur, liens, échanges, écoute du terrain, etc.
 
Est apparue aussi la difficulté posée par les distances géographiques pour les propositions. La plupart sinon toutes ayant lieu sur Bayonne et Lourdes, Pau se sent le parent pauvre alors que 60% des participants viennent de la région paloise. Il a été demandé de recentrer les activités de Coteaux-Pyrénées sur Pau. De plus le secteur de Pau sent un manque de présence des Coteaux-Pyrénées, un certain abandon. Il a été souligné que cela venait aussi du manque de lien avec la correspondante locale, qui n’est arrivée que depuis un an, et donc avec l’équipe de coordination. Il est apparu qu’il serait bon d’avoir un correspondant local pour Pau qui se charge du lien entre les relais locaux, et avec l’équipe de coordination. L’arrivée de Xavier Lavignotte, de Pau, dans l’équipe coordination, pourrait aller dans ce sens.
 
Il a été aussi dit qu’il serait bon d’initier des activités plus locales (Vic, Maubourget, etc.). De même « aller vers », nous déplacer ver les paroisses. Ce qui se fait déjà avec les « haltes spirituelles paroissiales » mais qui pourrait se faire pour d’autres propositions.
 
 
Le temps qui vient…
 
Nous avons repris les points de l’évaluation pour orienter en ce sens notre action dans les prochains mois. En particulier pour la communication, mais aussi pour le secteur de Pau. Cela demande une réorganisation du réseau. Nous avons dit qu’il serait bon de penser plutôt que deux correspondants locaux (Bayonne / Béarn-Bigorre), trois, en ajoutant un sur Pau. Il y aurait donc, en allant en ce sens, trois secteurs. Il semblait à tous que cela aiderait davantage à l’animation du réseau par l’équipe de coordination, et cela favoriserait aussi les liens entre les relais locaux.
 
Nous avons dit qu’il serait bon pour la retraite de Carême que les soirées puissent avoir lieu sur Pau. Après cette journée des relais locaux, au moment de rendre compte à Cécile Martin-Laval, absente, plusieurs questions sont venues : Qu’en est-il de Lourdes-Tarbes ? La question de la distance géographique demeure pour ce secteur. Faut-il un troisième lieu pour la retraite de Carême ? Il y aurait Bayonne, Pau, et Lourdes ou Tarbes ?
 
Nous avons aussi rappelé la probable formation à l’accompagnement spirituel qui débuterait l’année prochaine sur les Pyrénées, pour un cycle de deux ans. Quelques personnes, quatre sur neuf, pour être exact, devraient commencer cette formation avec d’autres venus du reste du réseau Coteaux-Païs. Les personnes qui ont demandé à entrer dans cette année FASP, et dont l’équipe de formation a estimé pour le moment ne pas être prêtes, sont invitées à approfondir davantage la démarche des Exercices Spirituels, en particulier en ayant un accompagnement régulier. 
 
Nous avons fini dans l’action de grâces comme « amis dans le Seigneur » et avons célébré l’eucharistie avec l’aide précieuse à l’animation de Mireille Gain.
 
En espérant que ce compte-rendu soit fidèle à ce que nous avons vécu, et qu’il aidera les relais locaux qui n’ont pas pu se libérer pour cette journée, je vous souhaite de très belles fêtes de Noël.
 
Nous reprendrons tout cela en équipe de coordination début janvier.
 Pour l’équipe de coordination, amitiés, Frédéric

logo
 

Commenter ou questionner

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest