Avant-propos : Le programme de la marche a été précisé et actualisé pour tenir compte de l’insécurité actuelle du quartier des Izards

Thème de la marche : « Rencontrer l’autre dans sa différence »

Le rendez-vous est fixé le dimanche 11 octobre 2020 à 10h, (avec votre piquenique et un Kway si risque de pluie), au jardin Niel (81 rue Saint Roch, métro Saint Agne ou métro Empalot, parkings à proximité) devant l’arbre de la paix que nous avons planté lors de la marche 2019 ; nous apposerons sur cet arbre une plaque. Il y aura une intervention d’un représentant de la mairie de Toulouse ainsi qu’un accueil et le rappel des consignes de la marche par les organisateurs.

De là nous marcherons jusqu’à la place Arnaud Bernard (4,7 kms, arrivée vers 12h), où nous piqueniquerons.

Nous serons accueillis par les responsables du centre d’accueil « L’Oustalada » ; nous pourrons discuter avec les bénévoles de ce centre. Des représentants des grandes associations d’accueil des migrants expliqueront comment ils favorisent la rencontre de l’autre.

Nous repartirons vers 14h et nous marcherons jusqu’à la place du marché aux cochons (1km environ, (métro Minimes Claude Nougaro), où nous arriverons vers 14h30 ; nous y serons accueillis par la maire adjointe du quartier (sous réserve) et les responsables du centre culturel des Minimes ; d’autres associations locales (Izards, Minimes) prendront la parole ; les participants à la marche pourront faire part de leurs ressentis ; nous tiendrons ensuite un « cercle de silence » à l’intention des migrants ; enfin nous chanterons avec la chorale des sans-abris de Toulouse « Kokeliko»

La fin de la manifestation est prévue vers 16h.

Pour ceux qui auront laissé leur voiture au départ, retour direct en métro.

Il est possible de nous rejoindre à Arnaud Bernard ou aux Minimes, mais c’est mieux de faire toute la marche avec nous !

Les mesures sanitaires en vigueur seront scrupuleusement respectées.

Inscription obligatoire sur :  osons_la_rencontre@yahoo.com

Invitez vos amis !

 

Aller à la rencontre de l’autre, même et surtout différent, cela concerne chacun de nous… si l’on veut participer à la création d’un monde meilleur, pour nous et nos enfants !

 

Les coordinateurs du Collectif – 21/9/2020