Lire l’évangile selon St Luc..

Continuer notre route à l’écoute de la Parole qui travaille les cœurs !

6 rencontres pour découvrir ou redécouvrir l’évangile selon St Luc c’est ce qu’ont partagé une vingtaine de personnes, sur 2 groupes, depuis début octobre.

C’est dans une ambiance studieuse (mais sans examen final !) que les participants ont écouté Sr Nathalie et Sr Sophie leur parler des récits de l’enfance prélude à la mission, des paraboles de Jésus annonçant la venue du Royaume. De la Passion et de la Résurrection menant à la naissance de l’Eglise. Ils ont également partagé leur propre lecture de ces récits.

Chacun a pu se laisser rejoindre dans son chemin intérieur en lien avec cet évangile.

La Parole est vivante, n’hésitons pas à la lire avec d’autres !

A l’écoute de nos sens – Halte sur les hauteurs d’Espelette !

A l’écoute de nos sens, une belle halte spirituelle  dans les hauteurs d’Espelette !

Bonjour à vous,

Voici des nouvelles de notre halte spirituelle qui a eu lieu samedi 25 septembre de 8h45 à 17h sur les hauteurs d’Espelette :

Nous étions 17 au total : le P. Gilbert Wangraoua pour l’animation spirituelle, Patricia de R. Pour guider la randonnée et animer les chants et moi pour le reste…

Ce fut une très belle journée ( malgré le tonnerre et l’orage tôt le matin) : temps chaud et ensoleillé et venteux au col des Trois Croix ce qui fut appréciable… Et pour certaines le vent dans les fougères leur évoquait l’Esprit Saint parmi nous.

Ce fut aussi une très bonne journée, car le groupe s’est constitué très rapidement dans une ambiance chaleureuse et recueillie.

Nous avons privilégié le silence le matin pour favoriser l’intériorité et l’ouverture à la création. randonnée

Le P. Gilbert nous a fait un topo sur  » Être à l’écoute de nos sens » : ce fut passionnant et nouveau comme approche, car il a développé comment. La vue est l’organe de l’identité, l’ouïe, l’organe de la connaissance, l’odorat celui de la discrimination ( du discernement), le goût l’organe de la mesure, de l’équilibre ( par un ex culinaire : ni trop, ni trop peu) et le toucher donne le sens de la certitude ( on saisit pour connaître, pour croire…)

Le tout en s’appuyant sur des passages évangéliques… De quoi méditer pour reprendre la marche.

A midi, nous avons célébré l’eucharistie à la bergerie, en laissant d’abord passer tout le troupeau de brebis qui rejoignait son enclos : clin d’oeil biblique !

La célébration fut sobre et recueillie et chacun a pu, en action de grâces, exprimer un merci au Seigneur.

Puis pique-nique convivial et chaleureux dans la prairie: temps d’échange et de partage pour faire plus ample connaissance.

Ensuite, mise en 3 groupes pour partager sur ce qu’on a vécu depuis ce matin: le silence, la prière, la messe: pouvoir exprimer ses découvertes, ses joies, ses difficultés. Dans mon groupe ce fut surtout l’occasion pour un recommençant et un « converti » d’exprimer leur chemin de foi et leur découverte de cette halte comme expérience spirituelle forte.

Enfin, la descente s’est effectuée en poursuivant les échanges et l’on retrouvait nos voitures à 17h, la joie sur les visages et dans les cœurs.

Bien sûr, certains ont demandé qu’on renouvelle la proposition plus souvent… !

Bien amicalement,

Françoise