05 62 71 65 30 | 9 rue Monplaisir 31400 TOULOUSE|secretariat@coteaux-pais.net

25 décembre Noël

Il est né, Il est là, le Prince de la Paix !

La Madeleine aux 2 flammes Georges de La Tour

Oserons-nous l’accueillir ? aurons-nous assez de simplicité pour nous mettre à genoux devant son humble grandeur ?

Avançons-nous doucement à la crèche avec la pauvreté qui est la nôtre, faisons un pas de plus au pied de cet enfant nouveau-né : qu’avons-nous à y apporter cette année ? qu’avons-nous à y recevoir ? …

Regardons ce petit bébé, contemplons-le longuement, écoutons son souffle, ses babillements et ses pleurs, sa soif de vivre en tétant le sein de sa mère. Osons avouer que sa candeur et sa fragilité sont émouvantes. Laissons-nous toucher, saisir au plus intime. La toute-puissante de l’amour va jusque-là…

Réfléchissons à cette humilité : oui cette année particulièrement, « Regardez l’humilité de Dieu, et faites-lui hommage de vos cœurs » comme dit le cantique !  Le Fils de Dieu venu nous sauver, n’est autre que ce que nous avons-nous-même été un jour : un tout petit, un bébé dépendant et vulnérable… Dieu nous aime ainsi car « Dieu est humble » dit François Varillon sj et « Il est très émouvant d’être aimé par quelqu’un de très humble » dit-il encore[1]

Laissons-nous rejoindre et comme le dit St Ignace dans les Exercices, faisons-nous « petit pauvre » devant Marie, Joseph et l’enfant, afin de les contempler et de les servir. Restons en silence car leur simplicité appelle à l’intériorité d’une rencontre profonde, à une joie très intime et personnelle : l’avenir du monde se joue dans cet instant d’éternité là !

Cette année particulièrement contemplons davantage ce mystère incroyable et désarçonnant.  Car si 2020 a été une année difficile, elle a aussi été une année remplie de leçons de vie : nous avons appris la nécessaire vulnérabilité qui permet une plus grande vérité.
Vulnérabilité qui a les couleurs du Covid-19, de tous les êtres que nous avons perdus et aimés, de la perte de travail aussi pour beaucoup de gens. Couleur aussi de ceux et celles qui continuent de se battre contre la maladie. Mais la vulnérabilité a également saveur de la vérité des belles rencontres, elle a souvent permis la reprise en main, la réorientation de nos objectifs de vie. Les deux confinements nous ont en effet fait réfléchir et nous avons dû réévaluer nos choix, les revoir à la baisse ou à la hausse…selon les thématiques !   Baisse de consommation, et hausse de la qualité de nos relations peut-être ? Oserions nous dire que ces confinements nous ont réappris le goût des petites choses, le goût de la tendresse et de la simplicité ?

C’est avec la jolie Vierge à l’Enfant du musée des Augustins de Toulouse que toute l’équipe des Coteaux Pais et de la CVX vous offre leurs meilleurs vœux de paix et de confiance, d’espérance pour l’année 2021.

Que ce Noël inédit soit de paix, d’intériorité et de profondeur, rempli d’espérance. Laissons dans notre cœur la place à Celui vient agir en nous…

Joyeux Noël et bonne année à chacun chacune !

–  Bénédicte Lamoureux et l’équipe des Coteaux Païs –

 

[1]  François VARILLON sj, dans « L’humilité de Dieu », centurion, p 76.

2020-12-21T16:13:12+01:00Activités|
Go to Top