Accueil > Programme > Itinéraires spirituels > Haltes spirituelles > « Lève-toi, prends ton grabat et marche »

« Lève-toi, prends ton grabat et marche »

l’équipe Coteaux-Païs Montauban

Dans notre société de performance où la fragilité est plus un handicap qu’un tremplin, bien des fragilités marquent nos vies. Tantôt les évènements nous écrasent, tantôt ils nous permettent de grandir. Comment consentir à accueillir et à vivre notre vulnérabilité ?

Dans les récits de guérison des Évangiles, Jésus vient à la rencontre d’hommes et de femmes écrasés par les évènements de la vie. Il vient aussi les relever . N’a-t-il pas dit : "Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs." (Mc 2, 17) ?

Au cours de ce week-end, nous mettrons nos pas à la suite de ces hommes et de ces femmes que le Seigneur a relevés. Nous prendrons aussi le temps de nous remettre en mémoire nos « grabats », passés ou actuels, ceux qui se voient mais aussi ceux qui ne se voient pas… Nous nous laisserons conduire par la Parole, pour nous remettre debout, avancer et marcher. Et peut-être pourrons-nous dire un jour, comme St Paul : « lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.  »(2 Co 12, 10)

 

1 Message

  • « Lève-toi, prends ton grabat et marche » Le 26 février 2010 à 08:59, par Mariane et Philippe

    Pour Philippe c’était une première expérience de retraite. Ce qui l’a très agréablement surpris, c’est la qualité d’écoute et de conseils prodigués par l’équipe d’accompagnants.

    Nous avons apprécié les temps personnels de réflexion et de prière, sans avoir après à les partager en grand groupe. Ceci nous a permis pour l’un à reprendre "contact" avec les textes d’Evangile, pour l’autre à relire et à apprendre à prier avec ces textes. Nous avons aussi découvert pour l’un, profité pour l’autre, de l’importance de la place de la prière, seul, dans un face à face avec Dieu.

    Nous en avons retiré de la sérénité. Savoir que l’on peut "demeurer" dans la souffrance pour vivre, et vivre avec celle-ci dans une paix intérieure.

    Nous sommes sûrs et impatients de retenter l’aventure de la retraite.

    Répondre à ce message

Commenter ou questionner

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest