Accueil > Programme > Archives des années passées > Rubrique modèle > TRESORS PERDUS D’AMAZONIE

TOURNEE EN FRANCE DE L’ECOLE DE MUSIQUE DE SAN IGNACIO DE MOXOS

TRESORS PERDUS D’AMAZONIE

ORCHESTRE DE SAN IGNACIO DE MOJOS

Frédéric FORNOS, sj

Vous désirez voir le concert dans une autre ville ? Regardez le programme de la tournée :

http://www.amisdansleseigneur.com

Un concert qui nous a fait plonger dans la tradition musicale des missions jésuites !

Un grand merci à tous ceux qui ont permis cet événement !

- bénévoles
- Communauté jésuite
- Communauté Vie Chrétienne
- Collège - Lycée du Caousou
- Ecole d’Agriculture de Purpan
- Réseau ICAM, MCC
- Association "Caracole"
- Eglise du Christ-Roi

 

1. Tournée de l’orchestre des missions jésuites de Mojos

Du 11 janvier au 11 février 2006 l’orchestre baroque des Indiens Mojos, Amazonie bolivienne, est en France. Cet orchestre poursuit la tradition musicale baroque des missions jésuites du XVIIème siècle. 

Dans la dernière scène du film Mission, interprété par Robert de Niro et Jeremy Irons, les survivants de la destruction de la mission jésuite, s’éloignent en canöé, laissant derrière eux leur rêve brisé. Mais avant de partir, ils voient un violon qui flotte sur le fleuve. Un enfant se baisse et le recueille. Ce violon continue à jouer dans l’Amazonie bolivienne, grâce à l’Ecole de musique de San Ignacio de Moxos, et à tous les indigènes qui depuis des générations se transmettent cette tradition. Cf. Dossier ci-dessous

2. Du 11 au 15 janvier l’orchestre de San Ignacio de Mojos était à TOULOUSE !

 Elle a offert un concert de musique baroque des missions jésuites et des chants et musiques indigènes. Certaines des oeuvres qui ont été présentées ont été découvertes en 2003 et étaient inédites ! Près de 700 personnes, debout, enthousiastes, ont remercié les 37 jeunes de l’Ecole de Musique de Moxos pour cette magnifique soirée. 

 logo

 Photo : Concert commun avec la Maîtrise Saint Louis de Gonzague (janvier 2003)

3. Des partitions transmises depuis le XVIIème siècle !

Un patrimoine musical préservé par les indiens depuis près de trois siècles, retranscrit de génération en génération et joué, chaque année, à l’occasion des fêtes ; en particulier pour la fête de Saint Ignace de Loyola, fondateur des jésuites. L’archive musical de Mojos compte maintenant plus de 5000 manuscrits. Une collection comparable à celle des missions de Chiquitos, la plus grande collection au monde de musique missionnaire ! Piotr Nawrot, musicologue très connu, pour ses recherches sur les archives de Chiquitos, travaille actuellement sur les partitions de Mojos. 

3. Une tradition vivante en Amazonie Bolivienne !

Cet orchestre est composé de 37 jeunes indiens de Mojos, entre 11 et 20 ans (19 filles et 18 garçons). Mojos est une région de Bolivie marquée, encore aujourd’hui, par la tradition vivante des missions jésuites. Violons, violoncelles, altos et flûtes vous enchanteront, ainsi que les instruments à vent fabriqués à San Ignacio, avec le bois local, dans la grande tradition d’époque des missions jésuites. (Cf. Dossier ci-joint)

Chaque année les Mojos participent à de nombreux événements musicaux, dont le Festival International de Musique Baroque Américaine.

 

Voir aussi :

Le dossier sur l’aventure musicale des Mojos
sur le site
www.amisdansleseigneur.com

Documents joints

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest