Accueil > Programme > Archives des années passées > Rubrique modèle > Clôture de l’année ignatienne

Clôture de l’année ignatienne

logoClôture

du

Jubilé

de la famille ignatienne


DIMANCHE 3 DECEMBRE
2006
de 15 h à 18 h


au CAOUSOU

42 avenue Camille Pujol

31500 TOULOUSE


Relecture de l’année ignatienne

Et demain, comment

poursuivre ensemble ?


Eucharistie à 17h

Membres de la famille ignatienne, vous êtes invités !

1 Message

  • Clôture de l’année ignatienne Le 20 décembre 2006 à 10:31, par Georges Cottin, sj

    Il n’y avait pas d’échappatoire possible... à Toulouse comme ailleurs l’année jubilaire s’est achevée le dimanche 3 décembre après-midi. Nous étions une soixantaine de personnes, et une centaine pour l’Eucharistie, au Lycée du Caousou, pour relire cette année et « goûter » ce qu’elle a permis.

    Pour cela nous avons d’abord écouté quelques très beaux témoignages, du MEJ, du Chemin Neuf, de la Communauté CVX, d’une personne handicapée.... Ont été ainsi ‘relus’ et visités le Colloque de la Faculté Catholique sur La Structure d’une Spiritualité, le pélerinage à Manrèse et Montserrat, le spectacle des Moxos, la proposition d’une Retraite d’un Jour à Lourdes.... Nous avons pu ensuite en petits groupes prolonger cet échange par une réflexion autour des suites possibles. J’ai retenu plusieurs choses pour ma part :
    - L’envie et la nécessité, pour conserver cet ‘esprit de famille’ qui nous a tant touchés à Lourdes, de nous tenir mieux au courant des initiatives et propositions des différentes composantes de la famille ignatienne. Pour cela il serait sans doute utile de mettre en place une rencontre, annuelle ou bi-annuelle, d’une petite structure composée d’un représentant de chacune de ces composantes : par exemple les mouvements, les religieux, les œuvres... Les Coteaux Païs pourraient être l’élément fédérateur...
    - La pauvreté spirituelle de certains diocèses (l’Ariège, le Lot et Garonne...) où les forces ignatiennes sont très dispersées et très démunies... L’année jubilaire a fait apparaître plus cruellement cette disparité. Nous avons certainement à veiller davantage à décentrer nos propositions et à prendre des initiatives dans ces terres devenues plus ou moins jachères.
    - Deux propositions sont apparues comme des suites possibles à vivre ou à animer ensemble : La Messe qui prend son temps ( une fois par mois ) et la Retraite d’un jour.

    La présence, tout au long de l’après-midi, du P. Mario Chioetto, Vicaire Général du Diocèse de Toulouse, nous a aussi confortés sur notre désir commun d’inscrire le bel héritage ignatien dans le patrimoine de nos Eglises Diocésaines.

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest