Accueil > Présentation des Coteaux-Païs > Vie du Centre > « Pousse des cris de joie fille de Sion ! … Le Seigneur ton Dieu est au (...)

« Pousse des cris de joie fille de Sion ! … Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi ! » (So 3 ,14.17)

Anne DA, xavière

En ce temps de Noël, la liturgie d’Avent puise un appel à la joie chez Sophonie : « Pousse des cris de joie fille de Sion ! Réjouis-toi ! Triomphe de tout ton cœur … Le Seigneur est roi au milieu de toi, ton Dieu est au milieu de toi ! »

Cet hymne à la joie du peuple croyant surprend quand on s’attarde au contexte de la prédication du prophète. En effet Sophonie, prophète du VIIème siècle av JC, écrit au début du règne de Josias roi de Juda, avant la réforme religieuse. C’est le temps de l’occupation assyrienne d’une partie du territoire de Juda qui menace la vie religieuse du peuple. Les syncrétismes et les cultes étrangers sont nombreux, les Judéens ne se soucient plus du Dieu d’Israël. Sophonie appelle le peuple à une purification de la vie religieuse de Juda.

La fin du livre de Sophonie, d’où sont tirés les versets de la liturgie, annonce la venue imminente du Seigneur comme le temps de l’accomplissement d’une promesse. « Ce jour-là » sera un jour de joie car le peuple de Dieu, purifié de son orgueil, sera « un peuple humble et modeste qui cherchera refuge dans le nom du Seigneur » « Ce jour- là on dira à Jérusalem : Sois sans crainte Sion, que tes mains ne défaillent pas ! Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi, héros sauveur So 3,12.17 ». Ce temps annonce, concrétise et incarne l’action du Dieu d’Israël dans l’histoire.

Pour Sophonie, Jérusalem est le lieu privilégié de la rencontre de Dieu avec son peuple. Or la place de Dieu est occupée par l’injustice et l’idolâtrie qui sont au milieu de la ville sainte. C’est pourquoi le Seigneur vient au cœur de la ville purifiée pour occuper l’espace qui lui revient. Sa présence écarte tout malheur et toute crainte : « Le Seigneur est au milieu de toi ! »

Cette convocation à la joie en ce temps de la venue de Dieu au cœur de nos vies pourrait nous sembler presque banale au point de ne pas se laisser surprendre par l’étonnante affirmation du prophète qui suit : celle de la joie de Dieu ! Il y a dans ces versets une extraordinaire réciprocité annoncée : la joie des hommes et la joie de Dieu sont intrinsèquement liées.

Sophonie en ce Noël 2009 nous invite à tendre l’oreille pour entendre ce désir de Dieu : exulter, tressaillir, danser de joie au cœur de son peuple, avec son peuple.

Nous en faisons l’expérience, l’accueil du Prince de la Paix au cœur de nos ténèbres est pour nous source d’une joie profonde. Mais cette soif est le plus souvent enfouie pour beaucoup de nos contemporains qui ne savent pas la nommer. Comment expliquer autrement cette effervescence autour du temps de Noël ? Le désir est ensablé certes, pour beaucoup qui ne savent pas trouver ce qu’ils cherchent, car ils ne savent pas que leur être tout entier cherche Dieu.

Et voilà peut être le souhait que je formule pour la famille du centre spirituel de Coteaux Pais : Poursuivre sans nous lasser cette recherche : Dieu est en quête de l’Homme : Adam où es tu ? Puissions- nous, ensemble, être ingénieux pour « aider Dieu1 » à trouver ce qu’Il cherche !

Peut être qu’à la manière d’Ignace, en cette année 2010, en cherchant à « aider les âmes » nous pourrons « aider Dieu » et entendre Sophonie chanter la joie de Dieu :

« Il exultera pour toi de joie !

Il tressaillira dans son amour !

Il dansera pour toi avec des cris de joie ! »

logoNotre Dieu vient en ce temps de Noël prendre corps en chacun de nous, Il est en nous et nous invite à exulter de joie, à tressaillir, à danser pour Lui et avec Lui.

Joyeux Noël ! Et Bonne année 2010 ! Que cette année soit le temps et le lieu d’une fraternité toujours plus forte entre nous, « amis dans le Seigneur ».


[1]« Aider Dieu » selon l’expression de Etty Hillesum.

Commenter ou questionner

Coteaux Païs - Centre spirituel jésuite du Sud-Ouest